Approche de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS)

Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. Le modèle économique de l’ESS est au service de la société et du citoyen.

L’Économie sociale et solidaire naît de la synthèse de deux concepts :

L’économie sociale se définit par les statuts des structures qui la composent : associations, coopératives, mutuelles et fondations. Elles défendent la primauté de l’homme sur le capital et supposent une gestion collective des organisations. L’économie sociale plonge ses racines dans le mouvement ouvrier du XIXème siècle et sa résistance à la logique productiviste de la révolution industrielle. Face à leurs conditions de vie précaires, les travailleurs, inspirés par des penseurs du socialisme utopique (Saint-Simon, Charles Fourier), se sont organisés et ont créé des sociétés de secours mutuels, des comptoirs alimentaires et des coopératives de production.

L’économie solidaire rassemble les organisations dont l’objectif premier est l’utilité sociale. Elle naît dans les années 1970 pour répondre aux nouveaux besoins des populations, touchées notamment par le chômage et l’exclusion sociale. Ses acteurs apportent des réponses à ces préoccupations à travers, par exemple, les structures d’insertion par l’activité économique (IAE) et l’entrepreneuriat social. Par ailleurs, ils proposent d’autres façons de produire, de consommer et d’échanger, comme le commerce équitable ou le maintien d’une agriculture paysanne respectueuse de l’environnement. (labo ess)

L’équipe de FAIR s’appuie sur des acteurs qui ont une bonne connaissance de l’ESS à la réunion, par les formations qu’ils ont suivi (DESS, DEFA médiation et construction de projets de développement solidaire, Licence professionnelle en management des organisations de l’économie sociale et solidaire…etc), des actions qu’ils ont portées (ACI, formation d’acteurs associatifs, Programme d’Initiative Communautaire…), et des réseaux dans lesquels ils se sont impliqués. (Réseau d’Appui aux Initiatives Solidaires), mais également de la VAE notamment dans le secteur de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *